Paiement en 3 fois sans Frais avec Klarna - Livraison Colissimo 48h

Clé 1 Les 10 commandements à respecter pour booster votre fertilité.

1. Très fort tu y croiras

Croire en soi est la clé primaire de la réussite. Oui, on a le droit d’être attristé, d’être envieux et par moment en colère, mais on n’a pas le droit de se blâmer et de se sentir coupable. Nous évoluons certes dans un environnement ou nous avons tout et tout de suite, mais la beauté de la maternité se travaille. La patience est aussi un apprentissage de ce chemin vers la maternité.

Trop souvent négligé, notre moral, nos pensées et notre état d’esprit influent sur notre corps et sur nos facultés à concevoir. Croyez en vous, en vos rêves, vivez pleinement sans vous soucier de l’image que vous pouvez véhiculer. Faites-vous plaisir, riez, bougez et profitez avec votre partenaire.

Apprenez à vous redécouvrir, surprenez-vous, faites des sorties insolites et consommer à pleine dents l’instant présent. Gardez à l’esprit que l’insatisfaction sexuelle ou l’abstinence favorisent les pathologies mentales. Alors qu’une vie sexuelle épanouie, au moins satisfaisante et pratiquée régulièrement, est bénéfique à notre santé tant physique que psychique.

2. Ton alimentation tu suivras

Saviez-vous qu’une alimentation adéquate augmenterait vos chances d’accueillir bébé ? Chez la femme comme chez l’homme, le contenu de l’assiette joue un rôle essentiel pour augmenter les chances d’avoir un bébé.

Optimiser son alimentation permet non seulement d’augmenter considérablement les chances de procréer mais également d’améliorer la santé de l’enfant à venir.

Consommer de bonnes graisses c’est un équilibre hormonal assuré.

Une alimentation saine joue un rôle sur l’ovulation et la qualité des spermatozoïdes. Les hormones se construisent à partir des nutriments que tu consommes au quotidien. Et oui, de nombreuses études ont prouvé que la production d’hormones serait déployée grâce à l’alimentation. Pas de panique, nous ne préconisons aucun régime restrictif, nous prônons simplement l’art de bien manger pour se respecter et respecter son corps.

Nous vous dévoilons quelques conseils diététiques pour avoir des habitudes alimentaires qui associent santé et plaisir de manger.

Le principe incontournable de l’assiette santé

Nous privilégions ce concept simple et pratique qui vise à considérer votre assiette comme un guide nutritionnel.

Redéfinissez la place de l’assiette et considérez-la comme étant votre partenaire santé et bien-être qui vous accompagnera au quotidien.

L’assiette santé en bref

* La viande rouge est à consommer au maximum 2 fois par semaine de préférence le midi accompagné d’un légume coloré et de graines de chia.

** Soyez attentif à la cuisson des légumes ! Leur qualité est altérée durant des cuissons longues et chaudes. Pour conserver leurs vitamines, minéraux et oligoéléments, privilégiez les légumes crus ou cuits à vapeur douce.

La place du sucre pour les futurs parents

Fuyez les aliments disposant d’un indice glycémique important, qui peuvent nuire de près à l’ovulation. Remplacez le sucre par du sucre de fleur de coco et privilégiez les aliments complets et les fruits qui contiennent du sucre naturel.

3. Ton ovulation tu contrôleras

La fertilité nécessite de connaitre son corps et les mécanismes de conception. Bien comprendre son ovulation est indispensable au cours d’un projet bébé, puisque la fécondation n’est possible qu’aux alentours de cette période. Mais de quoi parle-t-on ? Au cours du cycle menstruel, l’ovulation intervient lorsque l’ovule est libéré par un ovaire qui était jusque-là bloqué dans un follicule ovarien. La cellule délivrée pourra rencontrer un spermatozoïde dans l’utérus et donner lieu à une éventuelle grossesse.

La théorie dirait que l’ovulation surgit au 14e jour du cycle, mais il demeure très difficile de déterminer la période exacte. De plus, la régularité des cycles est souvent influencée par des facteurs comme le stress ou l’alimentation, par exemple.

Vous ne ressentez aucun de ces symptômes ? Rassurez-vous, cela ne signifie pas que vous n’ovulez pas, mais que vous faite partie de la catégorie des femmes qui ne constatent aucun signe au moment de l’ovulation

.Si le calcul n’est jamais à 100 % fiable, des tests d’ovulation vous permettent de repérer le moment opportun pour concevoir. Vous trouverez dans notre pack une clé spécialement dédiée au repérage de votre ovulation, souriez, vous ovulez.

4. Le stress tu réduiras

Nervosité, fatigue, hypertension… Bien que l’état de stress ne soit pas une maladie en soi, il peut avoir de lourdes conséquences sur la santé tant physique que psychique. Et qu’en est-il du stress sur la fertilité ? Afin d’apprécier l’impact du stress sur la fécondité, des chercheurs américains de l’université de Columbus ont suivi au cours d’une année 370 femmes en essais bébé. Le but étant d’évaluer leur état de stress et de déterminer le temps mis avant de tomber enceinte. Leurs résultats, publiés dans la revue Human Reproduction, démontrent que les femmes ayant un taux plus significatif de stress avaient une probabilité minorée de 29% de concevoir à chaque cycle.

Il est primordial lorsque l’on est en essais bébé, d’adopter un mode de vie sain. Les études ne cessent de démontrer les bienfaits tant physiques que mentaux, d’une alimentation saine et d’une activité physique régulière sur le niveau de stress. Il est souvent difficile de lutter contre les sources de stress qui nous entourent, apprenez à vous recentrer sur vous-même et à gérer votre propre stress grâce à diverses activités qui prouvent leurs bienfaits :

Adoptez la positive attitude

Pensez et soyez positive ! Dans la majorité des cas, nous sommes stressées sans justification particulière. Pesez le poids de votre réaction face à une situation, est-elle réellement justifiée ou excessive ? Dédramatisez, ne vous laissez pas submerger par des tracas du quotidien, restez insouciante et dites-vous que vous avez toutes surmonté des situations beaucoup plus stressantes.

Soyez organisée

En étant ordonnée, vous êtes prête à affronter avec brio les missions confiées sans vous laisser submerger par un foyer ou un bureau désorganisé. Certes, la vie est parsemée d’imprévus, mais la gestion du temps vous permet de mettre tout en œuvre pour prévenir et limiter le stress de dernière minute.

Si vous êtes de nature désorganisée, inutile de vous aventurer dans des procédures lourdes et affligeantes, munissez-vous simplement d’un agenda et notez synthétiquement les tâches à exécuter. Le principe de la to-do list porte ses fruits depuis des années et permet de désencombrer son esprit et de donner l’impression d’avancer sans rien oublier.

Relaxez-vous

Inspirez, expirez et relaxez-vous, baby is coming soon ! Si je vous dis que la baisse de la tension artérielle associée à un travail sur la respiration vous permettraient de venir en aide à accueillir bébé et à réduire le stress, vous me dites ? Nous sommes toutes ouïes ! En effet, le yoga est une pratique physique qui permet d’alterner les fréquences du rythme cardiaque. Cette activité contribue in fine à réduire l’état de stress en baissant la tension artérielle. Il existe une variante communément connue sous l’appellation yoga de fertilité. Cette pratique fait partie intégrante des méthodes alternatives lorsqu’on veut contribuer en douceur à l’arrivée de bébé.

Chants, méditation, relaxation et postures sont au service de cette forme de yoga. On travaille sur le système nerveux afin de réduire le stress et d’apaiser le corps et l’esprit. Comme nous l’avons précédemment évoqué, le stress est un élément capital à prendre en considération lors d’un projet de conception. Le yoga de fertilité agit également sur le système abdominal. Certaines postures comme le Hatha sont concentrées autour des hanches, des fessiers et du périnée afin de stimuler les ovaires.

Parce que chaque organe est responsable de la fertilité, il est indispensable de comprendre son corps et de créer de l’espace dans son intégralité et principalement dans le bassin, l’utérus et les hanches. L’objectif est de chercher et de puiser dans le corps une énergie féconde optimisée grâce à un stress diminué et des organes prêts à concevoir.

5. Un sommeil réparateur tu privilégieras

Le manque de repos agit directement sur la fertilité en perturbant l’équilibre hormonal et la fonction sexuelle. Il déséquilibre également le microbiote et diminue la production d’hormones ovariennes et la testostérone chez l’homme. En plus d’avoir un impact direct sur votre santé et votre humeur, saviez-vous que la qualité du sommeil peut affecter vos chances de devenir parents ? Il existe en effet une hormone connue sous le nom de leptine qui lie la fertilité et le sommeil. Chez les femmes, celle-ci contribue de près au contrôle de l’ovulation.

Et qu’en est-il des personnes travaillant de nuit ? Des études prouvent que les femmes travaillant de nuit ont plus de difficulté à tomber enceinte. Elles sont davantage sujettes à rencontrer des cycles menstruels irréguliers qui sont à l’origine des problèmes de conception.

6. Les perturbateurs endocriniens tu banniras

L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) qualifie les perturbateurs endocriniens comme des substances chimiques néfastes sur un organisme – ou votre futur bébé – qui perturbent le système endocrinien. Nous décomptons actuellement plus de 500 substances chimiques considérées comme telles que l’on peut observer dans de nombreux produits du quotidien.

Préservez votre fertilité et assurez la santé de votre futur bébé en diminuant votre exposition aux perturbateurs endocriniens. N’attendez pas d’être enceinte pour prendre toutes les dispositions nécessaires, ces substances engendrent des perturbations génétiques au niveau de l’embryon et peuvent conduire au développement de certaines pathologies chez l’enfant ou induire des fausses couches.

Mais où les retrouvons-t-on et comment s’en préserver ? Dans nos assiettes, sur nos vêtements ou encore dans nos produits d’hygiène et de beauté, ces molécules chimiques s’immiscent dans notre quotidien.

Découvrez quelques conseils santé à adopter pour avoir une vie saine et se protéger de ces substances reprotoxiques

  • 1. Adoptez une alimentation biologique pour vos fruits et légumes afin d’avoir des aliments riches en minéraux, carotènes, vitamines et surtout sans pesticides. Tout comme nos grands-mères, lavez tous vos fruits et légumes à l’eau vinaigrée
  • 2. Chauffez vos plats à la casserole et éviter au maximum de placer vos aliments aux micro-ondes dans des contenants en plastique. Attention aux boissons chaudes contenues dans des gobelets en plastique
  • 3. Préservez-vous des ondes, mettez vos téléphones en mode avion dès que vous en avez l’occasion, gardez-le loin du lit et éviter de l’avoir constamment dans la poche
  • 4. On abandonne les parfums d’intérieur, les bougies parfumées et les aérosols. Préférez l’aération régulière de votre intérieur
  • 5. Optez pour des produits d’entretiens naturels ou faits maison. Savon noir, vinaigre blanc et bicarbonate de soude sont nos meilleurs alliés santé et propreté
  • 6. Choisissez des produits cosmétiques naturels ou bio qui contiennent des colorations naturelles
  • 7. Lavez systématiquement vos vêtements neufs et sélectionnez une lessive naturelle ou bio
  • 8. On réduit considérablement les graisses animales truffées d’acides gras saturés et de divers polluants
  • 9. Limitez également les poissons gras dans lesquels nous retrouvons un panel de polluants comme de méthyl-mercure ou PCB
  • 10. On déchiffre les étiquettes ! Les additifs présents dans les aliments sont vos pires ennemis, ils sont précédés de la lettre E, plus il y en a, plus le produit est mauvais
  • 11. Buvez une eau de robinet filtrée faute de quoi elle peut contenir des résidus de plombs, médicaments, pesticides, par exemple. Si vous optez pour de l’eau minérale en bouteille, privilégiez des contenants en verre
  • 12. Vous trouverez l’apport journalier nécessaire en iode dans nos cures Baby Key’s. Cet oligo-élément essentiel sert de bouclier et vous protège des perturbateurs endocriniens
  • 13. Mesure incontournable, arrêtez la consommation de tabac et d’alcool :

Il devient urgent de réduire son exposition aux perturbateurs endoctrines qui sont à l’origine d’une baisse de la fertilité tant féminine que masculine et conduisent à de nombreuses fausses couches. Adoptez des gestes simples et troquez vos produits nocifs et toxiques contre des produits naturels, gardez à l’esprit que la nature est au service de la fertilité.

7. Une activité sportive régulière tu auras

Bien que nous n’ayons plus à démontrer les bienfaits d’une activité physique sur la santé, qu’en est-il des bienfaits sur la fertilité ?

La pratique d’une activité physique serait favorable aux femmes ayant un désir de grossesse. Effectivement, le sport contribuerait de près à faire baisser le niveau d’anxiété et a un effet bluffant sur l’élimination du sucre. Résultat des courses : nos muscles consomment du glucose au moment de l’activité et le taux de glucose baisse instantanément dans le sang ! Plusieurs études ont prouvé qu’une session d’exercice contribue à la baisse de la glycémie chez les diabétiques, par exemple.

Les dépenses énergétiques à très hautes doses ont un effet sur les cycles menstruels et affectent les facultés à tomber enceinte. Ils peuvent provoquer des règles irrégulières voire entrainer leur disparition. Pas de panique, nous entendons par là les activités sportives à forte intensité pratiquées plus de cinq heures par semaine. Pratiquez du yoga, marchez d’un pas affirmé, nagez ou dansez à intensité modéré est bénéfique pour votre santé et votre fertilité.

Contentez-vous de 30 minutes de sport par jour en période préconceptionnelle et pendant la grossesse ! L’étude PRAMS (Pregnancy risk assessment and monintoring system) a indiqué que seulement 15 % des femmes effectuent trente minutes par jour d’activité physique 3 mois avant la grossesse et seulement 4 femmes sur 10 sont actives durant la grossesse.

Le surpoids et l’excès de masse grasse, notamment autour de l’abdomen, génèrent de l’inflammation chronique qui pourrait être impliquée dans les troubles de la fertilité. La maigreur extrême peut quant à elle provoquer le dérèglement voire l’arrêt de l’ovulation. Ni trop menue, ni trop forte : pour avoir un bébé, l’idéal est un IMC entre 19 et 24.

Il se calcule ainsi : Poids en kilogrammes ÷ Taille en mètres au carré

Zoom sur le Yoga Fertilité

Pratiquer le Yoga de fertilité qui n’est pas un cours de yoga comme les autres. Connu pour accompagner les femmes dans leur désir d’enfant, notamment lors d’un PMA, il favorise les postures soutenant la respiration abdominale, la stimulation des ovaires, la circulation d’énergie dans le bassin tout en offrant une zénitude.

8. Le plein de mamours tu feras

Arrêter sa contraception aujourd’hui pour tomber enceinte le lendemain reste la croyance idyllique de bien des couples. Mais quand bébé se fait désirer, les couples se questionnent rapidement quant à leur fertilité. Ces inquiétudes sont majoritairement associées à du stress et de l’anxiété auprès des partenaires.

Bien que les mamours sont l’occasion de partager un moment de complicité et de plaisir, ils mutent très vite vers un moyen d’obtenir un bébé. Dans cette situation, la frustration prend le dessus et la sexualité perd de l’intérêt. Un homme et une femme gèrent généralement de manière différente les problèmes de fertilités. Quand l’un ressent l’envie de parler, l’autre peut préférer rester silencieux. Afin d’éviter que les tensions et la culpabilité s’installent dans le couple et se répercutent sur la sexualité, il est vital de bien communiquer, d’exprimer ses désirs, ses craintes et ses doutes. Recentrez-vous, redonnez du sens aux relations, favorisez les échanges constructifs et maintenez du piment dans votre couple !

Faire des mamours oui, mais à quelle fréquence ? Quand les couples veulent à tout prix que bébé pointe le bout de son nez, ils ont tendance à penser qu’il faut systématiquement se faire des câlins. Inutile de vous épuiser, les spermatozoïdes ont des propriétés fécondantes qui prennent 48 à 72h à se renouveler après un rapport.

Que faire dans l’idéal ? Il est recommandé de faire des mamours tous les 2 jours pendant la phase d’ovulation.

Phase d’ovulation

N’ayez crainte, vous n’allez pas chômez hors phase d’ovulation ! Il est également conseillé de faire des mamours tous les 3 jours de manière générale afin que le col de l’utérus soit prêt à accueillir une éventuelle grossesse et surtout quand l’envie vous vient, tout simplement ! Les endorphines relâchées pendant les rapports sexuels diminuent le stress.

*LH : l’hormone lutéinisante, provoque l’ovulation chez la femme et stimule la production de testostérone chez l’homme.

9. Les clés de la fertilité tu respecteras

Conçu et développé par notre comité scientifique composé d’experts en matière de fertilité, notre pack composé de 5 clés a pour unique finalité de vous rapprocher de votre rêve d’être parents. L’harmonie parfaite des nutriments associé à un respect strict du livret et a une prise régulière des compléments mettra toutes les chances de votre côté pour concevoir.

Véritable moteur du pack, les 10 commandements indispensables pour booster ses chances de concevoir sont exposés dans ce livret.

Repenser votre hygiène de vie est indispensable au cours d’un projet bébé ou simplement pour ceux qui désirent renforcer leur capital santé.

Un complément alimentaire comprenant le plein de vitamines et minéraux élaboré par notre laboratoire.

Sa composition inédite vous offre les doses nécessaires en vitamines et minéraux de haute qualité.

Pour booster la fertilité des femmes qui désirent tomber enceinte, il est nécessaire de consommer des huiles riches en acides gras. Mais à quelle fréquence et en quelle quantité ?

Baby Keys a développé pour vous une capsule mole composée d’huiles riches en oméga-3, 6 et en acide gamma-linolénique.

Une synergie parfaite pour vous garantir un équilibre féminin optimal.

Des plantes d’exception au service de la fertilité ? Vous en rêviez Baby Keys l’a développé.

Une recette unique aussi savoureuse qu’efficace pour vos futurs bébés. Laissez-vous séduire par notre tisane Fertili’tea.

Bien qu’écouter son corps et observer les signaux qui distinguent une période normale d’une période d’ovulation reste prioritaire, ne négligez pas l’utilité des tests d’ovulation.

Faites confiance à la science et déterminez avec fiabilité le meilleur moment pour concevoir grâce à nos tests made in France.

L’assiduité et la régularité sont les mots d’ordre pour vous donner les plus grandes possibilités de succès dans votre projet bébé. Nos astuces pour vous aider ? La planification en 3 step by Baby Keys.

Step 1 • Planification alimentaire

Rien de mieux que de planifier ses repas à l’avance afin d’assurer un meilleur équilibre du menu. L’idéal reste de planifier tous ses repas durant la fin de semaine et ainsi faire ses achats en conséquence. Économies, réduction du gaspillage et repas sains garantis ! Au menu : un maximum d’aliments alliés non transformés frais et de saison.

Step 2 • Planification des dépenses énergétiques

Dire que l’activité physique se résume simplement au sport reste une idée reçue ! Il s’agit simplement de réduire son temps d’inactivité dans les actes de la vie quotidienne :

  • • Préférez les escaliers à l’ascenseur,
  • • Descendez un ou deux arrêts plus tôt,
  • • Faites une promenade digestive avec vos collègues ou votre partenaire,
  • • Préférez la marche ou le vélo pour les petites et moyennes distances,
  • • S’adonner aux tâches ménagères ou au jardinage,
  • • Se déplacer pour faire les courses plutôt que de faire un drive ou se faire livrer.

Finalement, dépenser de l’énergie et avoir une activité physique régulière est à la portée de tous en intégrant des habitudes simples à nos tâches quotidiennes.

Step 3 • Planification des consommations

Dans le tourbillon de la vie courante, se rappeler de prendre ses complémentes à des heures régulières peut rapidement relever du génie. Voici nos conseils pour prendre consciencieusement nos merveilles :

  • • Mettez un rappel dans votre téléphone,
  • • Placez vos compléments dans des endroits stratégiques, trouverez l’astuce qui correspond à votre mode de vie habituel : dans votre sac à main par exemple.
  • • Téléchargez une application : de nombreuses applications sont disponibles gratuitement sur l’Apple Store et sur Google Play. Développées pour aider à se souvenir et à suivre la prise de compléments grâce aux notifications push.
  • • Utilisez un pilulier : composé de plusieurs compartiments pour chaque jour de la semaine, cette petite boîte vous suivra dans votre quotidien. Il convient de la préparer en début de semaine en fonction du dosage recommander pour chaque produit.

Parés grâce à nos secrets dévoilés ? À vous d’écrire la suite de votre histoire ? À vos marques, prêts, concevez.

10. Ensemble, on y arrivera…

Bien que la cause féminine soit dans la majorité des cas retenue en cas d’infertilité, le problème réside dans l’idée communément partagée. Libérez vos pensées et venez échanger en toute liberté afin de s’entraider. Vous n’êtes plus seuls, ensemble créons notre communauté et nos bébés de demain.

Soyez à l’affut des dernières informations, toutes nos clés pour apprendre à connaître votre corps et booster naturellement votre fertilité sont dévoilées.

Des recettes saines et simples, des articles santé et bien-être, des trucs et astuces pour être organisé au quotidien… et bien d’autres surprises n’attendent que vous sur nos réseaux.

AVEZ-VOUS DES QUESTIONS ? Nos experts sont à votre écoute